Les monstrueuses coulisses du 911

empreinte du Diable, attentats du 11 septembre

30 septembre 2006

Mohamed Atta toujours vivant ? Vidéo1

Le père de Mohamed Atta, le meneur allégué des attaques du 11 septembre, dit dans une interview publié hier que son fils était toujours vivant. " Il se cache dans un endroit secret pour ne pas être assassiné par les services secrets US ", a dit Mohamed el-Amir Atta, 66 ans, au journal allemand Bild am Sonntag. Il a aussi nié avec véhémence que son fils -- censé avoir traversé le World Trade Center avec le premier avion -- avait participé aux atrocités, les rendant responsables à la place des " chrétiens usaméricains ". L'interview a dépeint le tableau d'un homme torturé qui n'acceptait ni la mort de son fils de 33 ans ni l’énorme crime qui lui a été imputé. Il a dit craindre que les USA tentent de l'empoisonner. Parlant de sa maison du Caire, M. Atta a décrit l'entretien au sujet des attaques après le retour des vacances sur la Mer Rouge le soir du 12 septembre. " Ma fille a appelé et a dit qu'elle allait venir en visite. Elle se tenait à la porte et a elle dit d’allumer la TV ", a-t-il dit. Parmi des images du crash des avions dans les Tours Jumelles, il a vu la photographie du passeport de son fils. " Quand j'ai vu l'image de mon fils ", a-t-il dit, " je savais qu'il ne l'avait pas fait. Mon fils m'a appelé le jour après les attaques le 12 septembre autour de midi. Nous avons parlé pendant deux minutes de ceci et de cela. " Il ne m'a pas dit d'où il appelait. À ce moment-là ni l'un ni l'autre ne savions quoi que ce soit au sujet des attaques. " M. Atta a dit qu'il ne trouvait aucune excuse pour les attaques, mais qu’il pouvait comprendre la motivation des pirates de l'air. " Chaque jour nos frères palestiniens sont assassinés, leurs maisons détruites. Si leurs parents devaient voler à travers l’Empire State Building avec un avion je ne pourrais pas leur en tenir rigueur, " a-t-il ajouté. M. Atta a appelé son fils " un doux et tendre garçon ", qui appréciait lire les livres d'histoire et de géographie et a été surnommée " Bolbol ", ou rossignol, par ses parents. Original : http://www.guardian.co.uk/september11/oneyearon/story/0,12361,784541,00.html

Posté par aloucha à 17:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire